Tel : +33(0) 662 101 284
Article 0
Sélectionner une page

Les jardiniers de l enfer Henry

Les jardiniers de l enfer Henry

17,99

33980. Livre beau et propre, envoi rapide et soigne depuis la France et partout dans le monde avec le numéro de suivi. N° de réf. du vendeur 33980

Éditeur : Olivier Orban

Date d'édition : 1984

Reliure : Couverture souple

Etat du livre : Très bon

Le Liban, microcosme dans son écologie comme dans son

humanité, subit depuis près de dix ans une épreuve sanglante

et destructrice. La patrie libanaise paraît déchirée entre des fac-

tions qui se confrontent de manière absolue. Les trois quarts de

son territoire sont occupés par de puissants voisins eux-mêmes

engagés dans une nouvelle guerre de Cent ans.

Vivre et mourir au Liban revêt de nos jours cruels une signifi-

cation particulière. A bien des égards, il s'agit d'une descente

aux Enfers puisqu'il semble qu'il n'y ait plus d'espérance. Et

pourtant, le Liban moderne est un fils de l'esprit de liberté et de

démocratie, celui-là même qui animait les grands vainqueurs

occidentaux des deux guerres mondiales. Ont-ils failli à leur tâche

en laissant le Liban s'enfoncer progressivement contre sa volonté

dans le maelström des affrontements totalitaires? Je me suis posé

la question de savoir si l'enfer c'était les autres ou s'il était en

nous. Question éternelle.

Dans le contexte des malheurs libanais, elle revêt toute son

importance historique. Ayant été associé, à différents titres, aux

heurs comme aux malheurs du paradis libanais, j'ai voulu l'éclairer

en suivant l'histoire en apparence compliquée mais dans son es-

sence extrêmement simple qui a amené ce peuple, dont la vocation

à la liberté est évidente, jusqu'aux obscures et sanglantes con-

traintes qu'il subit actuellement.

Je n'ai trouvé qu'une réponse. C'est la patrie tout entière qui

doit défendre les libertés, et non pas une ou plusieurs de ces

communautés composantes qui refusent la reconnaissance de

l'autre dans un espace fraternel.

La France a appris cette leçon, dans le sang et dans les larmes.

Le Liban est en train de le faire aussi. La France, pour le Liban,

ne peut être de ces amis que le vent emporte. L'œil bleu de la

tempête s'éloignera bientôt des rives méditetranéennes. Aux jar-

diniers de l'enfer devront succéder les laboureurs de l'espérance.

P.-M. H

Informations complémentaires

Poids 0,5 kg